Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de thermolampe

L'origine de Thermolampe



Une sorte de poêle inventé au XIXe siècle

C'est le nom que M. Lebon, ingénieur à Paris, a donné à un poêle de son invention. L'expérience du thermolampe a été faite, en 1800, en présence de MM. Fourcroy, Guyton-Morveau, et plusieurs autres savants. Elle a parfaitement réussi sous les trois rapports de l'économie domestique, de la chaleur et de la lumière. La lumière est brillante, la chaleur douce, et l'on brûle moins de bois que dans les poêles ordinaires. De plus, sur deux mille livres de bois, on obtient quatorze parties d'acide ligneux.


Un poêle économique

Cette découverte est précieuse, en ce qu'elle épargne beaucoup de combustible ; qu'elle fournit un moyen très peu dispendieux d'échauffer et d'éclairer en même temps plusieurs appartements ; et en ce qu'elle enrichit les arts d'un nouveau produit. Le thermolampe est un vase fermé qui, contenant une certaine quantité de bois, donne lieu, par la combustion de ce dernier, au dégagement du gaz hydrogène, lequel remplit la double condition de produire la chaleur et la lumière. Il est donc évident que c'est à cette invention que nous devons le mode d'éclairage par le gaz. On sait que M. Lebon, dont la découverte avait été froidement accueillie en France, se décida à regret à la porter en Angleterre, et c'est là qu'elle a été mise au point de perfection. Enfin la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, pénétrée tardivement des avantages de cette découverte, a décerné à la veuve de son auteur la récompense méritée dont il n'a pu jouir lui-même.

Autres origines :