Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de thulé (ou thyle)

L'origine de Thulé (ou thyle)



Une île découverte par Pythéas

Île, ou portion de l'ancien continent, située dans l'Océan septentrional, et dont on doit la découverte à Pythéas, philosophe marseillais, contemporain d'Aristote, que ses concitoyens employèrent à faire des découvertes dans le Nord, pendant qu'Euthymène parcourait les contrées du soleil. Il observa le premier la hauteur méridienne du soleil au solstice d'été, et la distinction des climats par la différente longueur des jours et des nuits.
Les anciens faisaient un commerce très considérable avec ce pays, en étain, cuivre, fer, etc.


La position géographique de cette île

On n'est pas d'accord sur le nom actuel et sur la position géographique de la terre connue des anciens sous le nom de Thulé. Pythéas fixe la latitude à 46 300 stades de l'équateur, et il évalue sa distance d'Albion à 3 600 stades ; en divisant ces distances en stades de 700 au degré, Ératosthènes, et après lui plusieurs géographes, ont vu dans cette terre les côtes septentrionales de l'Islande, qu'ils plaçaient vers le 66e degré. Quelques uns, au moyen de stades de 500 au degré, trouvaient Thulé près du pôle, à 87 degrés, tandis que d'autres, employant dans leurs calculs un stade de 750 ou 769 au degré, réduisaient cette latitude du 60e au 62e degré, ce qui correspondrait à la Norvège méridionale. Procope prétend que les anciens ont désigné sous ce nom toute la Scandinavie.
Enfin, de nos jours, M. Malte-Brun a établi, avec assez de vraisemblance, que Pythéas a voulu désigner une partie de la côte de Jutland, nommée encore aujourd'hui Thy, Thyland, et dans l'ancien Scandinave Thynland. Il trouve dans la nature du pays et dans les usages de ses habitants des rapports frappants avec la description de Pythéas, rapports qui, s'ils ne rendent pas son opinion évidente, lui donnent cependant un caractère de vraisemblance dont on est souvent obligé de se contenter dans des questions de ce genre.

Autres origines :