Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de toit

L'origine de Toit



Les toits dans l'Egypte antique

« Les Égyptiens, dit Millin (Dictionnaire des beaux-arts), ont donné à leurs édifices des toits plats ; ils les couvraient de grandes dalles, parce qu'on n'avait pas alors inventé l'art de construire des voûtes ; mais on trouve aussi chez eux une autre espèce de toiture, où, dans l'intérieur des bâtiments, une pierre dépasse toujours l'autre, jusqu'à ce qu'enfin, à une certaine hauteur déterminée, elles sont prêtes à se toucher ; on couvrait ensuite avec une pierre la petite ouverture qui restait encore. »


Les toits dans l'antiquité gréco-romaine

Les toits des Grecs et des Romains n'avaient pas une pente rapide. Les habitations particulières avaient souvent le toit plat ; on lui donnait cependant une pente de deux pouces sur dix pieds, afin que l'eau pût s'écouler. Souvent les toits des maisons romaines étaient en pupitre. Les édifices publics
tout les temples, avaient toujours le toit en forme de selle ; de sorte qu'à la façade de devant et à celle de derrière, il y avait un fronton, ce qu'on regardait comme un des plus grands ornements des temples. La hauteur de ces toits était à peu près le huitième de leur largeur. La disposition des toits des habitations romaines ressemblait à celle que nous offrent encore les maisons d'Italie. Dans les temps reculés, les maisons des particuliers ne pouvaient point avoir de fronton : cet ornement était réservé aux temples ; mais, vers les derniers temps de la république, on dérogea insensiblement à cet usage, et César fut un des premiers qui fit mettre un fronton à la maison qu'il habitait ; ce qui fut regardé comme un présage de son apothéose.
Souvent les toits étaient construits sans pente, et formaient une terrasse sur laquelle on pouvait se promener, prendre l'air, et jouir de la vue de la contrée. Sur ces toits en terrasse, il y avait quelquefois des jardins plantés d'arbres fruitiers et autres. Les auteurs anciens qui parlent de ces jardins sur les toits ne s'expliquent point sur la manière dont ils étaient construits ou disposés pour garantir la maison de l'humidité : probablement ces arbres et arbustes étaient placés dans des caisses et dans des pots.

Autres origines :