Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de torpedo

L'origine de Torpedo



Une bombe submersible

Le célèbre mécanicien américain Robert Fulton s'était occupé d'une chaloupe sous-marine, dans laquelle il naviguait entre deux eaux, et, à force d'expériences, il est parvenu à construire une machine d'un service plus facile et d'un effet plus infaillible. Cette machine, appelée torpedo ou bombe submersible, est placée sous une bonne chaloupe à rames, montée de douze hommes ; pour la diriger contre un gros vaisseau, M. Fulton demande la réunion de vingt chaloupes, afin que le vaisseau attaqué soit dans l'impossibilité d'en employer autant à sa défense. Aucune de ces chaloupes ne reste sous le feu de l'ennemi que deux minutes au plus ; d'ailleurs il suffît qu'une seule, sur vingt, puisse joindre le vaisseau ennemi pour le faire sauter en éclats.
Au mois de juillet 1807, Fulton fit sauter, dans le port de New-York, un brick de deux cents tonneaux, au moyen d'une petite torpille contenant vingt-cinq livres de poudre.


Une invention du XIXe siècle

L'invention de cette machine infernale maritime date de 1805. Fulton en publia la description à New-York en 1810. Cette même année le congrès lui accorda 5000 dollars pour le mettre en état de continuer ses expériences du torpedo ; il s'en occupait avec ardeur, lorsqu'une mort prématurée l'enleva en 1815.
L'effet considérable que produit une petite quantité de poudre employée dans les mines, les pétards et les projectiles creux, a sans doute suggéré l'idée du torpédo ; mais cette invention paraît être abandonnée, principalement à cause de la difficulté d'aller l'attacher au vaisseau ennemi, et des dangers qu'il présente pour ceux mêmes qui les emploient défensivement à l'entrée des passes ou détroits qu'on veut fermer.

Autres origines :