Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de trépassé

L'origine de Trépassé



Un nom issu d'une croyance païenne

Le nom de trépassés, que l'on donne encore aux morts, semble être une conséquence de l'opinion religieuse où étaient nos pères, que les âmes, après la mort, étaient trépassées, c'est-à-dire transportées, soit dans une barque, soit dans un chariot, d'un monde dans un autre.
Cette croyance du passage des âmes dans une barque n'est pas, comme on le sait, particulière aux Gaulois. Chez les Égyptiens on croyait aussi à cette transmigration, et les Grecs et les Romains se persuadaient que Caron passait au-delà du Styx et de l'Achéron les ombres des morts dans une barque étroite et de couleur funèbre.


La coutume française relative aux trépassés

C'était autrefois un usage généralement établi en France, usage qui existait encore dans plusieurs villes au XVIIIe siècle, et qui s'était maintenu dans Paris jusqu'au règne de Louis XIV, que, lorsqu'une personne était morte, un homme, vêtu de noir, parcourait les rues en faisant retentir la sonnette qu'il portait, et en criant d'une voix lugubre : Priez Dieu pour les trépassés.
Voici ce que Saint-Amand dit de cet usage dans sa pièce intitulée la Nuit :

Le clocheteur des trespassés,
Sonnant de rue en rue,
De frayeur rend les cœurs glacés,
Bien que leur corps en sue ;
Et mille chiens, oyant sa triste voix,
Lui répondent à longs abois.
Lugubre courrier du destin,
Effroi des âmes lasches,
Qui si souvent, soir et matin,
Et m'esveille et me fasches.
Va faire ailleurs, engeance du démon,
Ton vain et tragique sermon.

Autres origines :