Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de trépied

L'origine de Trépied


Ce mot se dit en général pour désigner toute sorte de vaisseau, siège, table ou instrument à trois pieds. Les anciens se servaient des trépieds, soit pour les usages domestiques, pour y poser des lampes, des vases, soit dans les cérémonies religieuses, soit pour y brûler des parfums dans les temples et pendant les sacrifices, soit pour y conserver l'eau lustrale dans les temples, ou l'eau commune dans les habitations.


Utilisé depuis la nuit des temps

L'usage des trépieds, chez les anciens, remonte aux temps les plus reculés. Homère en parle de manière à faire voir que cet usage était commun au temps où il écrivait, et qu'il était lié à la religion. Un des trépieds sacrés les plus célèbres était celui de la Pythie de Delphes, sur lequel elle se plaçait pour recevoir les vapeurs enivrantes de l'antre de Delphes, qui lui faisaient rendre les oracles. Ce trépied, qui dans l'origine n'avait eu d'autre destination que de couvrir l'ouverture de l'antre de Delphes, devint par la suite un pur ornement auquel on attachait des idées mystérieuses. Le trépied était un des principaux attributs d'Apollon, et presque tous ceux qui avaient exercé le sacerdoce de ce dieu, laissaient un trépied dans son temple. Les trépieds étaient aussi la récompense des talents et le prix des jeux.


L'usage des trépieds dans les temps plus modernes

Lorsque que le goût de l'antique est devenu à la mode dans l'ameublement, on a imité avec beaucoup de succès des trépieds antiques pour différents usages domestiques, principalement pour se laver les mains et la tête.

En complément :

Autres origines :