Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de tribuns

L'origine de Tribuns



Les tribuns du peuple romain

Les Romains nommèrent tribuns certains magistrats établis pour soutenir les droits des tribus ou du peuple contre les entreprises des consuls et du sénat. La personne de ces tribuns, qui étaient proprement les hommes du peuple, fut déclarée inviolable et sacrée. On en créa d'abord deux, et ils furent multipliés dans la suite jusqu'au nombre de dix. L'entrée dans cette charge fut absolument interdite aux patriciens ; et pour les mettre hors d'état d'influer par leur crédit dans l'élection des tribuns, il fut ordonné que tous les magistrats plébéiens seraient nommés dans les assemblées qui se faisaient par tribus, où les sénateurs avaient moins d'autorité.
La violence et l'injustice des décemvirs, qui fut l'occasion de la seconde retraite du peuple sur le mont Aventin, donna lieu aussi à fortifier de nouveau la puissance des tribuns. Il fut arrêté que les lois portées par le peuple dans les assemblées par tribus obligeraient le peuple romain entier et par conséquent le sénat, ce qui arma les tribuns d'une grande autorité ; qu'on ne créerait aucune magistrature dont il ne fût permis d'appeler ; et l'on donnait pouvoir à tout particulier de tuer impunément quiconque contreviendrait à cette ordonnance.


Les tribuns militaires

Ils avaient aussi des tribuns militaires, qui eurent quelque temps à Rome l'autorité des consuls, et dont la charge s'appelait tribunat. De la viennent encore tribunal, qui signifiait, dans son origine, le lieu élevé d'où les tribuns rendaient la justice aux tribus, et qui s'est dit ensuite de tout siège établi pour juger ; tribut, impôt, parce qu'à Rome la répartition des impôts se faisait par tribus.

Autres origines :