Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de trompette

L'origine de Trompette



Les premières trompettes antiques

L'usage des trompettes et des clairons est extrêmement ancien. On sentit promptement l'utilité qu'on pouvait retirer d'une pareille découverte, soit pour faire connaître les ordres du général, soit pour exciter les troupes au combat. Les premiers instruments militaires auront été de gros roseaux, des morceaux de bois creusés, des cornes d'animaux, de grosses coquilles, etc.
On perfectionna ensuite cette découverte. On imagina d'imiter avec le métal la structure des corps naturels qui, par le moyen du souffle, rendaient un son éclatant. C'est ainsi qu'on sera parvenu à inventer la trompette. On voit dans Job que cet instrument était employé à la guerre. Il est dit que Moïse fit faire deux trompettes d'argent battu au marteau. C'en est assez pour montrer que l'usage de cet instrument remonte à des temps fort reculés.


La trompette dans l'Egypte ancienne

Il paraît avoir été inventé en Egypte, ou par Mesraïm, ou par quelqu'un de ses premiers descendants. Les Grecs même ont reconnu qu'Osiris, un des premiers rois d'Egypte, était l'inventeur de la trompette. C'est en Égypte que Moïse et les Israélites prirent connaissance de cet instrument. Remarquez qu'il n'est jamais parlé de trompettes dans l'Iliade. Si Homère en fait mention, ce n'est que comme terme de comparaison. Il n'en donne ni aux Grecs ni aux Troyens.


La trompette dans l'antiquité gréco-romaine

En effet, cet instrument ne s'introduisit dans les armées grecques qu'environ un siècle après la destruction de Troie ; et ce vers de Virgile :

Exoritur clamorque virum clangorque tubarum

prouve seulement, ce que tout le monde sait, que le poète latin n'a point été, comme le poète grec, fidèle aux usages et aux coutumes. Chez les Grecs et chez les Romains, les trompettes donnaient à la guerre le signal du combat. Elles étaient en usage dans les triomphes, dans la célébration des jeux sacrés, dans celle des jeux floraux, et dans quelques sacrifices, même dans les pompes funèbres. La trompette droite était particulièrement destinée à l'infanterie, et la courbe appartenait à la cavalerie.


Le perfectionnement de la trompette

Les modernes ont extrêmement perfectionné le mécanisme de la trompette. Ce fut un Français, nommé Maurice, qui, sous le règne de Louis XII, donna à cet instrument la forme qu'il a aujourd'hui. Morland, Cassegrain, Müller, Coniers et Haasse ont recherché avec soin les meilleurs procédés à suivre pour la fabrication des trompettes.
Les frères Gambatti, attachés à l'orchestre du théâtre Italien, à Paris, faisaient usage de trompettes à clef et à soupape, tellement perfectionnées que ces artistes produisaient avec ces instruments des effets jusqu'alors inconnus. Ils rendaient avec la plus grande facilité des sons d'une extrême justesse, qu'on ne pouvait obtenir avec les anciennes trompettes.


La fête des trompettes

Cette solennité, qui se célébrait chez les Hébreux, et qu'observent encore les Juifs, fut instituée, selon quelques auteurs, en mémoire du tonnerre que l'on entendit sur le mont Sinaï, lorsque Dieu y donna sa loi ; et, suivant d'autres, en mémoire de la délivrance d'Isaac, à la place duquel Abraham immola un bélier.

Autres origines :