Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de tunique

L'origine de Tunique


Espèce d'habit de dessous que portaient autrefois les anciens, tant à Rome qu'en Orient.


Le port de la tunique dans la Rome antique

Les Romains mettaient sous leur robe une tunique de laine blanche plus étroite et plus courte que la robe, et qui leur descendait vers le milieu de la jambe. Autrefois elle n'avait point de manches ; cela aurait paru trop mou et trop voluptueux. Cependant on en usa autrement dans la suite, et ce vêtement fut commun aux hommes et aux femmes. On mettait une ceinture sur cette tunique, au moins quand on sortait de chez soi ; car dans la maison on était sans ceinture. Les personnes voluptueuses serraient moins leur ceinture que les autres, de manière que la tunique était tenue plus lâche, ce qui était regardé comme un signe de mollesse et ne faisait pas honneur, affectation qui fut autrefois reprochée à Mécène.
On portait ordinairement deux tuniques, et quelquefois davantage : la tunique extérieure s'appelait tunica ; celle du dessous s'appelait subucula ou interula, pour les hommes, et indusium, pour les femmes : c'était une chemise qui d'abord fut de laine, et plus tard de lin. Le petit peuple, les habitants des campagnes, ne portaient qu'une tunique : celle que les Romains désignaient par le nom de chiridata ou momulata, était regardée comme indécente, surtout si elle descendait jusqu'aux pieds.


La tunique en France

Au temps des croisades, les tuniques eurent de la vogue en France : la mode en vint des Sarrasins, qui en portaient communément sur leurs armes. Les Français les nommaient saladines, à cause du sultan Saladin ; ils donnaient pareillement le nom de salade, non seulement à l'armure qui se trouve couverte de la tunique ou saladine, mais encore à un casque sans crête, plus léger que celui qui était en usage.

Autres origines :