Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de typométrie

L'origine de Typométrie



Une invention du XVIIIe siècle

Art d'imprimer des plans à l'aide de types mobiles. L'auteur de cette invention est Augustin Théophile Preuschen, conseiller ecclésiastique à Carlsruhe, en 1792, mort en 1803. Preuschen en a rendu compte, en allemand, dans son Précis de l'histoire typométrique, Bale, 1778, et dans un autre ouvrage intitulé Monument consistant en une carte typométrique de la province de Sausenberg, 1783 ; il en avait donné le premier aperçu en français sous ce titre : Essais préalables sur la typométrie, ou le moyen de dresser les cartes géographiques à la façon des imprimeurs, Carlsruhe, 1776.
Sans avoir jamais pratiqué la typographie, Preuschen conçut le projet de cette méthode d'impression, et en fit part à Haas, fondeur de caractères à Bâle ; celui-ci l'aida, par des observations pratiques, à perfectionner son procédé, et fut le premier à l'exécuter. Il fondit, en forme de types parallélépipèdes, toutes les figures employées dans les plans et les cartes, en donnant la forme de prisme aux caractères destinés à être employés obliquement. Une précision mathématique était nécessaire pour que ces types, de formes diverses, se joignissent parfaitement.


L'exécution des premières cartes

Preuschen eut le bonheur de réussir, quoique le typographe Breitkopf, à Leipsic, qui, lors des premières nouvelles de cette invention, en réclama l'honneur pour lui-même, et fournit en effet quelques échantillons, ait prétendu qu'il était impossible d'adapter les types les uns aux autres, de manière à faire ce qu'on appelle, en termes d'imprimerie, une forme. L'exécution d'une carte du canton de Bâle en 1776, et d'une carte de la Sicile en 1777, ne laissèrent pas de doute, sinon sur l'utilité de la typométrie, du moins sur la possibilité de l'exécution. Haas fils a perfectionné ce procédé.

Autres origines :