Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de tyrannie

L'origine de Tyrannie



Nemrod : le premier tyran

Nemrod, fils de Chus et petit-fils de Cham, fils de Noé, fut, selon Eidous, le premier qui établit la tyrannie sur la terre, ou, pour nous servir des propres expressions de cet auteur, le premier qui découvrit l'art d'assujettir les hommes à sa volonté arbitraire ; l'Ecriture, ajoute-t-il, ne dit point le moyen qu'il employa pour réduire ainsi les premiers hommes à l'esclavage ; mais l'épithète qu'elle lui donne de puissant chasseur devant l'Éternel, donne à entendre qu'étant d'un caractère fougueux, sanguinaire et tyrannique, il assujettit d'abord un petit nombre d'hommes dont il se servit pour en asservir d'autres ; et qu'après qu'il eut assemblé des forces suffisantes, il les employa à subjuguer les nations et à fonder un empire.
Ce fut ainsi qu'abusant de la faiblesse de ces malheureux, il établit une domination, jusqu'alors inconnue dans le monde : car il viola les droits d'ancienneté et de paternité, détruisit l'empire patriarcal qui aurait dû résider en Noé, qui vivait encore dans ce temps-là, ou du moins dans son aïeul Cham, ou dans sou père Chus. Il usurpa le trône, établit une souveraineté à part, assujettit le reste des tribus, et devint, par ce moyen, le premier tyran du monde.


Thésée et Phalaris d'Agrigente

Si de l'histoire des Juifs nous passons à l'histoire profane, le premier qui parait avoir établi la tyrannie est Thésée, et le second, Phalaris d'Agrigente. Dans toutes les républiques de Grèce et de Rome, il y avait un certain droit des gens, une opinion établie qui faisait regarder comme un homme vertueux l'assassin de celui qui avait usurpé la souveraine puissance. A Rome, surtout depuis l'expulsion des rois, la loi était précise, les exemples reçus : la république armait le bras de chaque citoyen, le faisait magistrat pour le moment, et l'avouait pour sa défense.

Autres origines :