Accueil > Les origines commençant par V > L'origine de vénerie

L'origine de Vénerie


Vénerie, du latin venari (chasser).


La chasse dans l'antiquité

Dès les temps les plus anciens l'art de la chasse fut en honneur. Les Grecs y attachaient une grande importance : Alexandre, Cyrus, et d'autres grands hommes de la Grèce, en firent leur exercice favori ; Xénophon composa même un traité de la chasse, pendant son exil sur les bords de Sénélonte, non loin du mont Pholoé, dont les forêts abondaient en cerfs et en sangliers. A Rome la chasse était l'amusement de la jeunesse, et l'histoire cite Jules César et Pompée comme de grands chasseurs.


La chasse en France

En France, les rois de la première race passaient des saisons entières dans de grandes forêts qu'ils s'étaient réservées pour pouvoir s'y adonner à l'exercice de la chasse, Gontran, roi d'Orléans, fit périr trois de ses courtisans pour avoir tué un cerf sans sa permission. Charlemagne et ses successeurs n'avaient point de séjour fixe, tant était grande leur passion pour cet exercice, qui a toujours plu aux Français.

Autres origines :