Accueil > Les origines commençant par V > L'origine de vincennes

L'origine de Vincennes



Un bourg autrefois appelé Pissote

Bourg et château-fort de France, département de la Seine, arrondissement de Sceaux, à l'orient, et à trois quarts de lieue des murs de Paris sur la route de Coulommiers, à l'entrée du bois de Vincennes, dont l'étendue superficielle est d'environ 2000 arpents (1021 hectares). Le château a une enceinte très vaste, entourée de larges fossés : on y voit plusieurs tours carrées ; celle nommée le donjon est la plus grande et a souvent servi de prison d'état. Ce château possédait une école d'artillerie et était un grand dépôt de la direction d'artillerie de Paris. Le bourg portait autrefois le nom de la Pissotte et dépendait de Montreuil.


Le château : à l'origine un rendez-vous de chasse

Le château est très ancien, et n'était, dans l'origine, qu'un rendez-vous de chasse. Philippe-Auguste en fit une place forte en l'entourant de murs et en construisant le donjon. Saint Louis l'habita longtemps avec sa mère et son épouse. Depuis Saint Louis jusqu'à Louis XIV, il reçut de grandes améliorations. Louis XV y séjourna pendant la première année de son règne, et ensuite il a presque toujours servi de prison d'état. C'est dans ce château que le duc d'Enghien, arrêté dans le grand-duché de Bade, par ordre secret de Bonaparte, le 15 mars 1804, fut conduit, condamné à mort par une commission militaire et fusillé, dans les fossés, le 15 du même mois. En 1814 et en 1815, ce château fut bloqué par les alliés qui, par suite de la fermeté du commandant Dauménil, n'osèrent pas réduire ce général à la nécessité d'exécuter les menaces qu'il faisait de le faire sauter. On y remarque une très belle salle d'armes, et la chapelle où est placé le mausolée du duc d'Enghien, érigé sous la restauration.

Autres origines :