Accueil > Les origines commençant par V > L'origine de virginie

L'origine de Virginie



Un état d'Amérique

Virginie, Virginia, un des Etats-Unis d'Amérique, dans la région états méridionaux (southern states), borné au nord par la Pennsylvanie et par le Maryland, dont le Potomac le sépare en grande partie ; à l'est par l'Atlantique ; au sud par la Caroline du nord et le Tennessee ; à l'ouest par le Kentucky avec lequel le Big-Sandy-River et les monts Comberland forment une partie de sa frontière ; enfin, au nord ouest par l'état d'Ohio dont la rivière de ce nom la sépare. Les étés de la Virginie sont très chauds et les hivers quelquefois rigoureux ; la température y est plus saine à l'ouest qu'à l'est, qui renferme de grands marécages contraires à la salubrité de l'air.
Les cours d'eau de cet état, dans la partie est, appartiennent au bassin de l'Atlantique proprement dit, et dans la partie ouest, à celui du golfe du Mexique par le Mississippi. Parmi les sources minérales on connaît surtout celles des comtés de Bath, de Monrae, de Greenbriar, de Montgomery et de Berkley.


Les richesses de la Virgine

On a découvert, vers le XIXe siècle, des mines d'or dans le comté de Spottsylvania et aux environs. Plusieurs curiosités naturelles méritent d'être citées : tels sont le pont naturel sur le Cedar-Creek, dans le comté de Rockbridge ; le pont naturel du comté de Scott ; la cascade de Falling-Spring, dans le comté de Bath ; le passage du Potomac à travers le Blue-Ridge , à Harpesr's-Ferry.
On a construit plusieurs canaux pour remédier aux difficultés de la navigation de quelques parties du James-river, du Roanoke et du Shenandoah, affluent du Potomac. Le canal de Dismal-Swarap passe à travers le marais du même nom, et établit la communication entre les baies Chesapeake et Albemarke. Quelques chemins de fer ont beaucoup facilité les développements du commerce et de l'industrie. Là où le sol est productif, on récolte du blé, du maïs, du chanvre, du lin et du tabac. Les forêts sont peuplées de pins, de chênes, de cyprès, de cèdres, de châtaigniers, de sycomores, d'érables à sucre, etc. La Virginie produit de bons chevaux.


L'histoire de la Virginie

Le nom de Virginie fut d'abord donné à toute la contrée, qui forma ensuite les treize colonies anglaises de l'Amérique septentrionale ; Walter Raleigh l'avait imposé à ce pays en l'honneur de la reine Elisabeth qui ne fut point mariée. Ce fut en 1607, que se fit le premier établissement dans le territoire correspondant à l'état actuel ; lequel fut souvent contrarié par les Indiens. Lors de la révolution d'Angleterre, qui précipita du trône Charles Ier, la Virginie se montra fidèle au parti monarchique ; mais elle se soumit devant les forces imposantes envoyées par le parlement. Sous Charles II, elle souffrit du système du monopole et d'arbitraire du gouvernement britannique ; et une révolte, à la tête de laquelle était Nathaniel Bacon, fut l'expression de son mécontentement. Après la révolution de 1688, cette colonie s'améliora beaucoup.
Pendant la guerre de sept ans, les Français et leurs alliés causèrent des désastres sur les frontières de la Virginie ; mais ils furent repoussés par Washington, natif de cet état. Lors de la guerre de l'indépendance cette contrée devint le théâtre de plusieurs combats, et ses habitants déployèrent, dans cette circonstance, beaucoup de patriotisme, et d'énergie : il en fut de même dans la guerre de 1812.

Autres origines :