Accueil > Les origines commençant par G > L'origine de graphomètre

L'origine de Graphomètre



Une invention de M. Echard

Instrument employé par les arpenteurs, pour rapporter sur le papier les surfaces qu'ils ont mesurées ; mais cet instrument est borné à cet usage. M. Echard, de l'académie royale de Londres, a, dans un ouvrage publié en 1778, annoncé un graphomètre universel d'un service bien plus étendu (d'autres lui donnent le nom de Scénographe). On peut avec cet instrument dessiner, non seulement un plan géométral, mais aussi en perspective, ou ,ce qui est plus difficile, en vue de plafond, et cela sans avoir les principes du dessin.


Le perfectionnement du graphomètre

On trouve dans le journal de Lablancherie, année 1779,l'annonce d'un graphomètre géométrique, inventé par M. Fayot, professeur de mathématiques à Lyon. Cet instrument promet à peu près les mêmes effets et les mêmes avantages que le précédent.
La Collection académique, partie française, fait mention d'une alidade de M. Dupré de Retonfay, par le moyen de laquelle on peut avoir, sur un plan qu'on lève, la position de tous les objets placés haut et bas, réduite à l'horizon.


L'invention de l'agrichnographe

Dans le Journal des inventions et découvertes, imprimé en 1793, on donne la description d'un instrument de trigonométrie, inventé par M. Fréville, qui lui a donné le nom d'agrichnographe. Cet instrument réunit en partie les avantages de la planchette et du graphomètre ; il mesure les angles avec la même exactitude que le graphomètre ; il donne, comme la planchette et sans calculs, la connaissance de tous les côtés, avec la facilité de faire, d'une manière très expéditive, sur les lieux mêmes, le canevas du plan. Il dispense de l'usage des tables de sinus et des logarithmes, et même des tables de Baudusson. Les opérations peuvent se faire sans porter la chaîne ailleurs que sur la base, et sans être obligé de traverser et de causer du dégât sur le terrain couvert de grains. En deux stations, on peut, en plusieurs cas, à l'aide de cet instrument, déterminer sur le local la continence de plusieurs possessions différentes. C'est avec cet instrument et la planchette qu'on se proposait de faire les opérations de détail du cadastre de la France.

Autres origines :