Accueil > Les origines commençant par K > L'origine de kabbale (ou cabale)

L'origine de Kabbale (ou Cabale)


On n'est pas d'accord sur l'origine de la Kabbale, c'est-à-dire de la doctrine mystique, et de la philosophie occulte des juifs.


La provenance de la Kabbale

Ce mot vient de l'hébreu, et signifie leçon, tradition. « Cabale, dit Claude Duret (Trésor de l'histoire des langues), est appelée en langue hébraïque cabalah, du verbe hébreu kibbel, accipere en latin, apprendre en français. » Remarquez que ce mot a signifié, dans le principe, une tradition orale dont les Juifs croyaient trouver la source sur le mont Sinaï, où, selon eux, elle fut donnée à Moïse, en même temps que la loi écrite ; et qui, après sa mort, passa aux prophètes, aux rois chéris de Dieu, et surtout aux sages, qui la reçurent les uns des autres par une espèce de substitution.


Une doctrine tombée dans l'oubli

La Kabbale, prise pour la doctrine mystique et la philosophie occulte des Juifs, en un mot, pour leurs opinions mystérieuses sur la métaphysique, la physique et la pneumatique, est tombée dans un entier oubli.
Parmi les auteurs qui ont fait leurs efforts pour relever cette prétendue science, on doit distinguer le célèbre Jean Pic de la Mirandole, qui, à l'âge de 24 ans, soutint à Rome un monstrueux assemblage de toutes sortes de propositions tirées de plusieurs livres kabbalistiques. Toutefois ses efforts n'eurent point un heureux succès. Il est cependant des historiens qui prétendent que cette science absurde a encore des prosélytes en Pologne et dans plusieurs contrées du nord.

Autres origines :