Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de lyre

L'origine de Lyre


Instrument de musique de forme triangulaire, dont Mercure fut l'inventeur. D'autres en attribuent l'invention à Orphée, à Amphion, à Apollon. Quelques-uns ont dit que c'était une écaille de tortue, qu'Hercule vida, perça, et monta de cordes de boyaux, au son desquelles il accordait sa voix.


Les transformations de la lyre

La lyre a fort varié pour le nombre des cordes... On les touchait de trois manières : on en les pinçant avec les doigts, ou en les frappant avec le plectrum, espèce de baguette d'ivoire ou de bois poli, ou en pinçant les cordes de la main gauche, tandis qu'on les frappait de la droite avec le plectrum. Les anciens monuments représentent des lyres de différentes figures, montées depuis trois cordes jusqu'à vingt.


La lyre à sept cordes

L'eptacorde, ou lyre à sept cordes, dont l'invention est attribuée à Terpandre, de Lesbos, a été la plus en usage ; d'où vient qu'on dit encore la lyre à sept cordes, à sept tons, pour la lyre en général :

En long habit de lin, la chantre de la Thrace,
A des airs inspirés préludant arec grâce,
Se plait à parcourir, en ses divins accents,
De la lyre aux sept voix les sept tons décroissants.
Ce qu'exprime l'archet, son doigt aussi l'exprime.

(Favolle)


La lyre moderne

Les lyres des bardes, anciens poètes gaulois, avaient de la ressemblance avec les mandores, instruments de musique peu en usage de nos jours.
La lyre moderne ressemble à la viole, si ce n'est que le manche et les touches en sont beaucoup plus larges ; mais cet instrument n'est plus de mode, quoiqu'il exprime très bien le sentiment, et qu'il ait sur le clavecin les avantages que des expressions non interrompues ont sur celles qui sont isolées.

En complément :

Autres origines :