Accueil > Les origines commençant par O > L'origine de obus

L'origine de Obus



Un projectile creux

Projectile creux : il diffère de la bombe en ce qu'il est sans anses, sans culot, et ordinairement d'un calibre plus petit. Les obus ont moins de portée que les boulets pleins du même calibre, mais ils en ont plus que ceux du calibre immédiatement inférieur. Plusieurs moyens ont été proposés pour augmenter l'effet des projectiles creux ; mais on a reconnu qu'un obus ordinaire convenablement chargé a plus de puissance que lorsqu'on emploie des balles, des grenades, ou qu'on ménage des rainures pour en faciliter l'explosion.
Les fusées des obus ont l'inconvénient grave de sortir souvent de la lumière dans le tir. Le moyen d'y remédier est d'user de fusées de métal et de tarauder le dessous du calice ainsi que la lumière des obus, ou bien encore de tarauder seulement la lumière de ces projectiles, et, comme cela se pratique déjà en Angleterre, de prendre le soin d'enfoncer et de visser dedans la fusée de bois.


L'obus à la spartelle

L'obus à la spartelle était en usage chez les Anglais : il est chargé de poudre et de balles. Lorsque ce projectile éclate, les balles s'éparpillent de toutes parts et blessent, mais légèrement, les hommes qui se trouvent dans leur direction.


L'obus à tête de mort

L'obus à tête de mort, dont on se servait en Prusse, est percé de plusieurs trous par lesquels il vomit abondamment des matières d'artifice enflammées, et principalement de la roche à feu.

Autres origines :