Accueil > Les origines commençant par Y > L'origine de yttria

L'origine de Yttria



Découverte au XVIIIe siècle

Terre découverte, en 1794, par le professeur Gadolin dans le minéral auquel le chimiste Ekebert a donné le nom de gadolinite. Ce nom vient de celui d'Ytterby, en Suède, où la gadolinite a été découverte.


Les propriétés de l'yttria

L'yttria a plusieurs propriétés qui la rapprochent de la glucine ; mais elle en a d'autres qui l'en distinguent essentiellement. C'est la neuvième des terres simples. L'yttria est blanche, infusible à un feu de forge, insoluble dans l'eau et sans action sur le gaz oxygène ; elle absorbe le gaz acide carbonique, et se combine seulement avec le soufre et le gaz hydrogène sulfuré ; elle a été regardée comme un corps simple jusqu'à la découverte du potassium et du sodium, en 1807 : elle est aujourd'hui placée par analogie au rang des oxydes.

Autres origines :