Accueil > Les origines commençant par G > L'origine de grenadier

L'origine de Grenadier



Un arbuste d'origine espagnole

Cet arbuste est originaire de Carthagène. A ses fleurs de couleur écarlate succèdent des fruits d'un beau rouge, sous leur épaisse et brillante enveloppe est une pulpe d'une saveur agréable, remplie de semences assez semblables aux grains du raisin.
L'écorce de la grenade servait, du temps de Pline, à tanner les cuirs ; plus tard, elle servait aussi à préparer les maroquins jaunes. On employait chez les anciens la fleur, nommée balloste, pour teindre les habits.


Les soldats d'élites

Les grenadiers sont ainsi nommés parce que anciennement, outre les armes ordinaires, ils portaient une gibecière remplie de grenades qu'ils jetaient à la main. L'institution des grenadiers n'est pas fort ancienne. Le régiment du roi, infanterie, est le premier qui en ait eu en 1667 ; on mit quatre grenadiers dans chaque compagnie. En 1670, on rassembla tous ces grenadiers, et l'on en forma une compagnie, dont M. de Rister fut le premier capitaine. Un peu avant la guerre de Hollande, qui commença en 1672, le roi ordonna que les trente premiers régiments eussent chacun une compagnie de grenadiers à leur tête. Dans la suite tous les régiments et puis tous les bataillons en eurent. Les gardes-françaises n'en eurent qu'en 1689. Ce corps fut alors augmenté de deux compagnies de grenadiers ; M. le régent en ajouta une troisième.
Ce corps, toujours proposé pour modèle aux compagnies inférieures, a toujours soutenu par sa bravoure et sa discipline les hautes espérances qu'on en avait conçues, et notre histoire est pleine de traits qui signalent l'impétuosité guerrière et le dévouement héroïque des grenadiers.

Autres origines :