Accueil > Les origines commençant par G > L'origine de grenade

L'origine de Grenade



Inventée au XVIe siècle

Suivant de Thou, ce ne fut qu'en 1588, au siège de Wachtendonch, près de Gueldres, qu'on fit pour la première fois usage des grenades ; selon lui, l'invention en est due à un habitant de Venlo, qui, voulant en faire l'essai, fut cause de l'incendie des deux tiers de la ville, où le feu se mit par la chute d'une grenade sur une maison.
Les boulets à feu ont existé longtemps avant l'invention de ces grenades.


La composition de la grenade

La grenade ordinaire est une petite boule creuse, tantôt de fer, quelquefois de fer-blanc, et même de bois ou de carton, remplie de poudre fine, qui prend feu par une fusée attachée à sa lumière et qu'on jette à la main dans des bataillons, des tranchées, ou dans des postes qu'on attaque. Ce nom de grenades vient de ce qu'elles sont pleines de grains de poudre, comme le fruit des grenades est plein de pépins.
Les grenades à la main ont été inventées longtemps après les grandes grenades. Les anciens avaient des olles ou pots-à-feu, qui étaient des espèces de grenades fort imparfaites.


Une fleur d'origine africaine

La fleur appelée grenade, et dont l'arbre porte le nom de grenadier, a été ainsi nommée de la multitude des graines qui sont dans son fruit. Originaires d'Afrique, les grenades passèrent d'abord à Rome et en Espagne ; de là elles pénétrèrent en France, mais n'y prospérèrent que dans les provinces méridionales.

En complément :

Autres origines :