Accueil > Les origines commençant par J > L'origine de jansénius

L'origine de Jansénius



Corneille Jansénius

Ce savant prélat, né en 1585, dans le village d'Acquoy, près de Leerdam en Hollande, vint à Paris en 1604, où il fut adressé à l'abbé de Saint-Cyran, qui le plaça chez un magistrat, pour faire l'éducation de ses enfants. Ensuite il alla étudier la théologie à Bayonne, et fut reçu docteur à Louvain en 1619. L'université de cette ville l'envoya deux fois à la cour d'Espagne pour faire révoquer la permission accordée aux jésuites de professer les humanités et la philosophie à Louvain. Philippe IV lui accorda l'objet de sa demande.
Pour faire sa cour à ce monarque, Jansénius publia contre la France une satire, à l'occasion de l'alliance qu'elle avait contractée avec les puissances protestantes. Cet écrit, qui a pour titre Mars gallicus, fut la première origine de la haine du cardinal de Richelieu contre Jansénius et ses disciples. L'année suivante, celui-ci fut nommé à l'évêché d'Ypres, et il gouverna cette église jusqu'en 1638, qu'il mourut frappé de la peste et victime de sa sollicitude pastorale.


Son ouvrage Augustinus

Quelque temps avant sa mort il écrivit au pape Urbain VIII qu'il venait d'achever son Augustinus ; qu'il le soumettait à sa décision et à son autorité, et qu'il acquiescerait avec une parfaite obéissance aux changements qui y seraient faits. Après la réduction d Ypres, cette lettre tomba entre les mains du grand Condé, qui la rendit publique. Jansénius reitéra sa soumission au saint-siège, dans le testament qu'il fit le jour de sa mort. Ainsi ce fut sans le vouloir qu'il devint chef de parti.

Autres origines :