Accueil > Les origines commençant par J > L'origine de janvier

L'origine de Janvier



Un nom dérivé du dieu Janus

Ce mois, qui tire son nom de Janus, ancien roi d'Italie, à qui il était consacré, fut ajouté à l'année par Numa Pompilius, second roi de Rome.
Les premiers chrétiens étaient dans l'usage d'en consacrer le premier jour à la pénitence, pour abolir les superstitions des païens, qui le célébraient par des amusements et des fêtes.


Le commencement de l'année le 1er janvier depuis le XVIe siècle

Anciennement l'année commençait à Pâques ou à Noël. Ce fut Charles IX qui ordonna, par un édit de l'année 1564, qu'elle commencerait à l'avenir au premier janvier. Cette ordonnance ne fut enregistrée au parlement que le 19 décembre de la même année. Le premier janvier qui suivit l'enregistrement, le roi et la grande chancellerie comptèrent 1564, et le premier janvier suivant la chancellerie de Paris compta 1566. Mais au parlement et dans tout son ressort, on ne compta 1565 qu'au 14 avril, jour de Pâques. Enfin, le premier janvier suivant on compta dans toute la France 1567, et l'on a toujours depuis continué à compter du premier janvier.


Les souhaits du nouvel an

Dans nos usages modernes, ce premier jour, et même le mois entier, sont consacrés à des visites qu'on se rend réciproquement, et qu'on accompagne de souhaits et même de cadeaux.
Il est facile de croire que le cœur n'est pas toujours d'accord avec la bouche dans ces souhaits et ces compliments que dictent assez souvent le devoir, l'intérêt ou l'usage ; aussi Pannard donne cette origine du double visage de Janus :

De trois cent soixante et cinq jour.
Qui de l'an composent le cours,
C'est le premier de tous où l'on ment davantage :
Nul autre ne fait voir tant de duplicité.
Combien, dans ce jour si fêté,
Voit-on, par un fatal usage,
De faux baisers et donnés et rendus !
Combien de l'amitié tiennent le doux langage,
Qui voudraient voir périr ceux qu'ils flattent le plus !
De là certainement vient le double visage
Que la fable donne à Janus.

Autres origines :