Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de poissard

L'origine de Poissard



Un genre poétique

« Nous avons encore, est-il dit dans la petite Encyclopédie poétique, des chansons qu'on appelle poissardes. Ce genre, créé pour ainsi dire par Vadé, se distingue souvent par la naïveté des images et par l'énergie de l'expression ; mais on trouve plus communément à leur place des termes grossiers, des comparaisons viles et des images trop libres. »
Le genre poissard, dont Vadé est créateur, et dans lequel il a excellé, n'est point un genre méprisable, et il y aurait certainement beaucoup d'injustice à le confondre avec le burlesque. Le burlesque ne peint rien ; le poissard peint la nature, basse si l'on veut, mais très plaisante à voir. Un tableau qui représente avec vérité une guinguette, des gens du peuple dansant, des soldats buvant et fumant, n'a-t-il pas droit d'amuser un moment ?
Le genre poissard consiste principalement dans l'élision des e muets et moyens à la fin et même au milieu des mots, dans l'alliance des pronoms de première personne au singulier avec des verbes au pluriel, dans des liaisons vicieuses, et dans quelques expressions triviales usitées parmi les gens des marchés et des ports. Le couplet suivant donnera une idée de ce style :

A peine avions-je atteint quinze ans
Que l'on nous fit bouqu'tière ;
J'vendions des bouquets dans l'printemps
Toute la journée zentière.
C'commerce déplut à mon amant ;
Et ma foi c'n'était pas sans cause :
Quand on offr' ses fleurs au passant
Comment garder sa rose ?

Autres origines :