Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de aéro-clavicorde

L'origine de Aéro-clavicorde



Une sorte de clavecin à vent

Cet instrument de musique de l'invention de MM Schell et Tschirscki, est une espèce de clavecin à vent, que l'air seul fait parler ; c'est lui qui fait vibrer ses cordes sur le corps sonore ; c'est par cet agent si simple que l'artiste a su produire un son qu'on n'avait jamais entendu, et qui approche le plus de la voix humaine ; égal à cet organe pour la force d'intensité des sons, il lui est supérieur par la possibilité de les nuancer et de les graduer.


Plus doux que l'harmonica

Le Moniteur (1790), après avoir parlé de ce nouvel instrument, ajoute : « Ce clavecin l'emporte de beaucoup sur l'harmonica par la douceur ; la musique religieuse lui appartient par excellence. La romance, l'adagio, y seront exprimés avec autant de grâce que de vérité ; l'andante s'y fera entendre plus plein, plus majestueux, plus sonore. Ces avantages réunis compenseront l'inaptitude de cet instrument à se prêter aux airs vifs et sautillants, quoiqu'une certaine prestesse de jeu puisse lui être acquise par la perfection de son mécanisme. »

Autres origines :