Accueil > Les origines commençant par E > L'origine de enregistrement

L'origine de Enregistrement



Les premiers enregistrements des édits

Un conseiller du parlement, dit Voltaire (Histoire du parlement de Paris), nommé Jean de Montluc qui vivait sous Philippe-le-Bel, avait fait, pour son usage, un registre des anciens édits des principaux jugements, et des choses mémorables dont il avait connaissance. On en fit quelques copies. Ce recueil parut d'une très grande utilité dans un temps d'ignorance où les coutumes du royaume n'étaient pas seulement écrites.
Les rois de France avaient perdu leur chartrier ; ils sentaient la nécessité d'avoir un dépôt d'archives qu'on pût consulter aisément. La cour prit insensiblement l'usage de déposer au greffe du parlement ses édits et ses ordonnances. Cet usage devint peu à peu une formalité indispensable ; mais on ne peut savoir quel fut le premier enregistrement, une grande partie des anciens registres du parlement ayant été brûlés dans l'incendie du Palais, en 1618.

Autres origines :