Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de liard

L'origine de Liard


Petite monnaie qui vaut trois deniers, et fait la quatrième partie d'un sou. Louis XI en fit fabriquer qui eurent en Guyenne le nom de hardi. On en fabriqua, en 1658, de cuivre pur, qu'on appela doubles, parce qu'ils ne valaient que deux deniers ; ils ont été remis à trois deniers en 1694, et ont repris leur premier nom de liard.


L'étymologie du mot Liard

On n'est point d'accord sur l'origine de ce mot : les uns prétendent qu'il est venu par corruption de li-hardi, petite monnaie des princes anglais, derniers ducs d'Aquitaine ; d'autres prétendent que ces pièces furent ainsi nommées par opposition aux blancs, li-blancs, et qu'étant les premières pièces qu'on eût vues de billon, on les appela liards, c'est-à -dire les noirs. La Monnoye, dans ses notes sur les Contes de Desperiers, est d'avis que ce nom vient des deux fleurs-de-lis que portaient les liards fabriqués sous Louis XI.
L'opinion la plus vraisemblable est que Guignes Liard, natif de Cremieu en Viennois, frappa les premiers liards, qui n'eurent d'abord cours que pour le Dauphiné ; mais Louis XI, parvenu à la couronne, les rendit communs par tout le royaume, et leur conserva le nom du premier ouvrier.

Autres origines :