Accueil > Les origines commençant par O > L'origine de olivier

L'origine de Olivier



Une culture connue depuis la nuit des temps

L'art de tirer de l'huile des oliviers remonte à la plus haute antiquité. Les Égyptiens en attribuaient l'invention à l'ancien Mercure. La culture de l'olivier était connue, chez les Hébreux, dès le temps de Job, et très pratiquée du temps de Moïse.
Si nous en croyons Goguet, l'Attique paraît avoir été le premier canton de la Grèce où la culture des oliviers et l'art de tirer de l'huile de leur fruit aient été connus, et c'est à Cécrops, prince venu de Saïs, ville de la Basse-Egypte, que les Athéniens sont redevables de cet art.
L'olivier fut apporté en France par les Phocéens de Marseille, et l'on sait combien ce végétal s'est multiplié dans nos provinces méridionales.


Le symbole de la paix

L'olivier est le symbole ordinaire de la paix. Les nouveaux époux, à Rome, portaient des guirlandes d'olivier, et l'on en couronnait aussi les morts que l'on portait au bûcher. Un olivier frappé de la foudre annonçait, suivant les augures, la rupture de la paix. Virgile représente Numa Pompilius une branche d'olivier à la main, pour marquer que son règne fut pacifique. Sur les médailles, une branche d'olivier à la main d'un empereur désigne la paix donnée ou conservée à l'état. Une couronne du même arbre était le prix de la victoire, aux jeux olympiques. L'olivier sauvage était consacré à Apollon. On le plantait devant les temples, et l'on y suspendait les offrandes et les vieilles armes.

Autres origines :