Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de pactole

L'origine de Pactole


Fleuve d'Asie, dans la Lydie. Il prenait sa source dans le mont Tmolus, mouillait la ville de Sardes, et se jetait dans l'Hermus, qui, selon Ptolémée, va se perdre dans le golfe de Smyrne.


Un fleuve surnommé Chrysorrhoas

Le Pactole a reçu le nom de Chrysorrhoas, épithète commune autrefois à plusieurs rivières dont les eaux bienfaisantes fertilisaient leurs bords. Le Pactole la méritait à ce titre, et par une raison plus forte : les paillettes d'or qu'il entraînait justifiaient à son égard le surnom de Chrysorrhoas, lequel, pris à la lettre, désigne une rivière qui roule des flots chargés d'or. Ce fleuve n'avait pas toujours produit des paillettes d'or ; mais quand a-t-il commencé à avoir cette vertu ? c'est ce qu'il est impossible de déterminer ; nous savons seulement que, du temps de Crésus, il roulait une espèce de sablon d'or, et que ce sable faisait en partie la prodigieuse richesse de ce roi, et que cela n'était plus du temps de Strabon, comme il le témoigne lui-même dans son treizième livre.


Les expressions issues du Pactole

Mais, quoique cela eût cessé même avant le siècle d'Auguste, on ne laissait pas, comme le remarque Dacier, de dire toujours en proverbe, Tibi Paclolus fluit (le Pactole coule pour vous), c'est-à-dire vous avez autant d'or que Crésus ; et quoique ce fleuve, si célèbre chez les poètes de l'antiquité, soit à peine connu de nos jours, on n'en a pas moins conservé, dans la langue poétique, les expressions auxquelles la fable a donné lieu : nous disons, à l'imitation des Latins, le Pactole coule pour vous, roule chez vous, peur dire vous êtes fort riche ; l'or du Pactole, les richesses du Pactole, pour d'immenses richesses.

Autres origines :