Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de sifflet

L'origine de Sifflet


Petit instrument avec lequel on siffle.


L'apparition du sifflet dans les spectacles

C'est au temps d'Auguste que les battements de mains et les coups de sifflets paraissent s'être introduits dans les spectacles, comme signes d'approbation et d'improbation.
« La coutume de siffler les auteurs dont on est mécontent n'est pas moderne. Caelius, dans une lettre à Cicéron, dit de l'orateur Hortensius qu'il était parvenu jusqu'à la vieillesse sans jamais avoir eu sujet de se plaindre du sifflet : Hoc magis animadversum est, quod intactus à sibilo pervenerat Hortensius ad scnectutem. Cette manière de parler, intactus à sibilo, signifie bien sans avoir été maltraité du sifflet, sans avoir été sifflé. M. Boettiger, savant allemand, qui, entre beaucoup de mémoires sur les usages particuliers des Romains, en a publié un sur les applaudissements au théâtre ou claquements de mains chez les anciens (Leipsick, 1822), devrait en donner un sur le sifflet dont le son aigu retentissait quelquefois au barreau comme au spectacle. »

Autres origines :