L'origine de Xérophagie


Le jeûne des premiers chrétiens

On donnait ce nom, dans la primitive Eglise, à l'abstinence des chrétiens qui ne mangeaient pendant le carême que du pain et des fruits secs. Les esséens ou esséniens et les thérapeutes (ce dernier nom a été donné à une secte de Juifs qui se livraient à la contemplation et à la prière) observaient aussi des xérophagies en certains jours, n'ajoutant au pain et à l'eau que du sel et de l'hysope.
Les athlètes, chez les païens, pratiquaient quelquefois la xérophagie, mais uniquement par principe de santé, et pour entretenir leurs forces.

Utilisation des cookies

1001origines et ses partenaires souhaitent utiliser des cookies pour pésenter des publicités, y compris des publicités basées sur les centres d'intérêts.

Vous pourrez à tout moment modifier votre choix en cliquant sur Gestion des cookies en bas de chaque page.



 

Sans publicité, 1001origines ne peut pas exister.Sans revenus publicitaires, 1001origines ne peuvent pas exister. Vous avez choisi de refuser les cookies, notamment ceux nécessaires à la personnalisation des publicités.

L'accès au contenu du site est donc limité. Merci de votre compréhension.