Accueil > Les origines commençant par M > L'origine de mèche incendiaire

L'origine de Mèche incendiaire



Une invention anglaise

Une mèche incendiaire ayant été trouvée à bord d'un vaisseau anglais, elle fut remise à M. Gay-Lussac par le secrétaire de la société d'encouragement, qui le pria de déterminer la nature et les proportions des substances qui la composaient. Examen fait par lui de la fusée, qui n'était pas entière, il a trouvé que sa longueur était de trois décimètres, et que son diamètre intérieur n'excédait pas un centimètre. L'enveloppe était formée de feuilles de papier gris, roulées sur elles-mêmes, et elle était revêtue à l'extérieur d'une couche de peinture à l'huile pour empêcher l'humidité de la pénétrer. La matière inflammable qu'elle renfermait avait une couleur gris-jaunâtre, et on y distinguait de petites parcelles de soufre.
Lorsqu'on y avait mis le feu, elle brûlait avec une flamme vive de près d'un décimètre et demi de hauteur, et en exhalant une odeur très forte d'acide sulfureux. La durée de la combustion de la fusée, pour une longueur de trois décimètres, est de dix à douze minutes. Ayant pulvérisé la matière inflammable, l'observateur en a pris 30,78 grammes, et les a traités par l'eau. La matière qui n'a point été dissoute pesait, après plusieurs lavages, 7,69 grammes, et était un mélange de soufre et de charbon. Il a traité le mélange par la potasse caustique ; de cette manière il a obtenu 0,504 grammes de charbon, et en retranchant ce poids de celui du mélange il en a conclu celui du soufre ; de sorte que la matière de la fusée est composée sur cent parties, de 75 nitre, 1,6 charbon, 23,4 souffre.


La fusée crée par M. Gay-Lussac

M. Gay-Lussac a fait un mélange dans les proportions ci-dessus, et en a fait une fusée qu'il a cherché à rendre semblable à celle des Anglais ; et lorsque la dessiccation de ce mélange a été opérée, il a mis le feu à cette nouvelle fusée, qui a présenté exactement en brûlant les mêmes phénomènes que la fusée anglaise ; elle a brûlé d'une manière semblable, avec déflagration et dans le même temps. (Société d'encouragement, 1809)

Autres origines :