Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de abbé

L'origine de Abbé


Supérieur d'un monastère de religieux érigé en abbaye. La signification propre du mot abbé, dit La Curne de Sainte-Palaye (Glossaire de l'ancienne langue française), est colle de père. C'est en ce sens que ce nom a été donné à Jésus-Christ, même en notre langue.
Une dissertation qui se trouve dans l'histoire de l'abbé Suger retrace les diverses significations que ce mot a eues en divers temps, comme titre donné aux personnes constituées en dignités, soit laïques, soit ecclésiastiques.


La mitre brodée en or

Lorsque les abbés commencèrent à porter la mitre, les évêques se plaignirent que leurs privilèges étaient envahis par les moines. Ils étaient principalement choqués de ce que dans les conciles et dans les synodes, il n'y avait aucune distinction. C'est à cette occasion que le pape Clément ordonna que les abbés porteraient seulement la mitre brodée en or, et qu'ils laisseraient les pierres précieuses aux évêques.


le jeu de l'abbé

Abbé est aussi un titre qu'ont porté différents magistrats on autres personnes laïques. Parmi les Génois, un de leurs premiers magistrats était appelé l'abbé du peuple, nom honorable puisque son véritable sens est père du peuple.
A Milan dans toutes les communautés de marchands ou d'artisans, il y en avait de préposés qu'on appelait abbés ; et c'est apparemment de là qu'est venu le jeu de l'abbé, dont la règle est que quand le premier a fait quelque chose, tous ceux qui le suivent doivent l'imiter.


Le chef des danses

En certains lieux de la Provence on appelle aba, abbé, le chef des danses : c'est celui qui préside aux jeux, et qui prie à danser ; il indique l'heure et le lieu du bal.
Dans le combat Venaissin on le nomme l'abbé de la jouinesse.

Autres origines :