Accueil > Les origines commençant par D > L'origine de damoiseau et damoisel

L'origine de Damoiseau et damoisel



L'étymologie de Damoisel et Damoiseau

Pasquier prétend que damoisel ou damoiseau est le diminutif de dam, comme son féminin damoiselle l'est de dame, et que le mot dam, d'où il dérive, signifie seigneur, comme on le voit effectivement dans plusieurs anciens auteurs, qui disent dam Dieu, pour seigneur Dieu, dam chevalier, etc.
D'autres le l'ont venir de domicellus ou domnicellus, diminutif de domnus, quasiparvus dominus ; nom auquel répond celui de dominger, qui, comme l'observe Ducange, se prenait aussi dans ce sens-là.


Un titre royal

Sous la seconde race de nos rois, et même sous la troisième, dans les XIe et XIIe siècles, le titre de damoiseau était propre aux enfants des rois et des grands princes. Les Français et les peuples de la Grande-Bretagne, soit Anglais, soit Écossais, qualifiaient ainsi les présomptifs héritiers des couronnes ; à leur imitation, les Allemands en ont usé de même.
On trouve dans l'histoire damoisel Pépin, damaisel Louis-le-Gros, damoisel Richard, prince de Galles ; et un ancien écrivain de notre histoire (c'est Philippe de Monkes) appelle le roi saint Louis damoiseau de Flandre, parce qu'il en était seigneur souverain. Les fils des rois de Danemark et ceux de Suède ont porté le même titre, comme il paraît par l'Histoire de Danemark d'Isaac Pontanus.
Des fils des rois, ce titre passa aux fils des grands seigneurs et des barons, et enfin aux fils des gentilshommes qui n'étaient pas encore chevaliers.

Autres origines :