Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de sceptre

L'origine de Sceptre



Un simple bâton à l'origine

Le sceptre n'était dans l'origine qu'une canne ou un bâton dont les rois ou les généraux se servaient pour s'appuyer ; et c'est ce qu'on appelle, en termes d'antiquaire, hasta pura (la pique sans fer), qu'on voit à la main des divinités et des rois. Selon Justin, la lance était considérée comme le sceptre des héros, qui prenaient l'une ou l'autre lorsqu'ils paraissaient aux assemblées publiques.


Devenu une marque de pouvoir

Dans la suite le sceptre devint un ornement royal et la marque du souverain au pouvoir : il fut de bonne heure revêtu d'ornements de cuivre, d'ivoire, d'argent ou d'or, et de figures symboliques. Dans Homère, les princes grecs ligués contre Troie portent des sceptres d'or : celui d'Agamemnon, dit-il, ouvrage incomparable de Vulcain, qui l'avait donné au fils de Saturne, passa de Jupiter à Mercure, puis à Pélops, à Atrée, à Thyeste et à Agamemnon.
Tarquin l'Ancien fut le premier qui porta le sceptre à Rome ; le sien était surmonté d'un aigle d'or. Dans la suite, les consuls adoptèrent une espèce de sceptre appelé scipio. Les empereurs ont conservé jusque dans les derniers temps cette marque de puissance, et les rois la portent encore dans les grandes cérémonies.


Le sceptre des rois de France

Le sceptre du roi de France était surmonté d'une fleur de lis ; celui de l'empereur, d'un aigle à deux têtes ; celui, du grand-seigneur, d'un croissant, etc. L'empereur Phocas est le premier qui ait fait ajouter une croix à son sceptre.
Sous la première race de nos rois, le sceptre ou bâton royal était une verge d'or, recourbée par le bout en forme de crosse, et presque toujours de la hauteur du roi. Celui dont nos rois se servaient à leur sacre, et qui avant la révolution était gardé au trésor de l'abbaye de Saint-Denis, était un bâton fort long, au haut duquel on voyait une petite figure d'empereur qui, selon quelques uns, était celle de Charlemagne. On ne voit point paraître le sceptre sur les sceaux de nos rois avant Lothaire, fils de Louis d'Outremer.

En complément :

Autres origines :