Accueil > Les origines commençant par B > L'origine de bains

L'origine de Bains



Les premiers édifices à l'usage des bains

Les Orientaux furent les premiers qui construisirent des édifices à l'usage des bains ; les Grecs ne tardèrent pas à suivre cet exemple. La Grèce connaissait les bains chauds dès le temps d'Homère, comme il paraît par divers endroits de l'Odyssée ; ils étaient ordinairement joints aux gymnases ou palestres, parce qu'en sortant des exercices on prenait le bain.
Vitruve a donné une description fort détaillée de ces bains, par laquelle il paraît qu'ils étaient composés de sept pièces différentes, la plupart détachées les unes des autres et entremêlées de quelques pièces destinées aux exercices.


Les bains dans la Rome antique

Selon Pline, les bains ne furent en usage à Rome que du temps de Pompée ; dès lors les édiles eurent soin d'en faire construire plusieurs. Dion, dans la vie d'Auguste, rapporte que Mécène fit bâtir les premiers bains publics ; mais Agrippa, dans l'année de son édilité, en fit construire 170. A son exemple, Néron, Vespasien, Tite, Domitien, et presque tous les empereurs, firent bâtir avec le marbre le plus précieux, et dans les règles de la plus belle architecture, des étuves et des bains, où ils prenaient plaisir à se baigner avec le peuple : on prétend qu'il y avait jusqu'à 800 de ces édifices distribués dans tous les quartiers de Rome.
Les bains particuliers, quoique moins vastes que les bains publics, étaient de la même forme, mais souvent plus magnifiques et plus commodes ; ils étaient ornés de meubles précieux, de glaces, de précieux marbres, d'or et d'argent.


Les bains dans la Gaule

Ce furent les Romains qui introduisirent dans les Gaules, l'usage d'y construire des bains. Grégoire de Tours nous apprend que de son temps il y avait plusieurs de ces édifices. On voit encore des restes des bains de l'empereur Julien, au palais des Thermes à Paris, aujourd'hui l'hôtel de Cluny, rue des Mathurins.

Autres origines :