Accueil > Les origines commençant par I > L'origine de ïambe

L'origine de Ïambe



Inventé par Archiloque

On appelle ainsi dans la versification latine et dans la grecque un pied composé d'une brève et d'une longue. La marche précipitée de cette mesure rendait l'ïambe très propre à la satire. Horace attribue à Archiloque, poète de Lacédémone, l'invention du vers composé d'ïambes qu'on appelle aussi vers ïambe ou simplement ïambe.
Le principal objet de sa fureur et de sa vengeance fut un nommé Lycambe. Cet homme de lettres, ennemi de la satire, refusa pour cette raison sa fille à Archiloque, qui s'en vengea en l'accablant des traits envenimés de ses ïambes. Lycambe et sa fille, trop sensibles aux sarcasmes du satirique, se pendirent de désespoir.


Inspiré des injures d'une vieille

Si l'on en croit saint Grégoire de Nazianze, les vers ïambiques viennent d'une vieille, qui, poussée rudement à l'épaule par un jeune homme allant fort vite, lui dit des injures pleines d'ïambes, si agréables à l'injurié, qu'il les recueillit et mit ce mètre en crédit.

En complément :

Autres origines :